Rechercher
  • M.G

LA GRANGE DES EVADES

En mars 1943, la petite Laure BASQUE est âgée de 8 ans.

Midi, 12 soldats allemands armés se présentent devant la maison chemin de Lapey au Taillan-Medoc et demandent aux occupants s'ils ont vu des prisonniers qui viennent de s'évader. Dans le même temps les soldats entendent du bruit provenant de la grange, ils la fouillent et découvrent deux prisonniers nord-africains cachés derrière un tas de sarments.

Le père de Laure, est parti en vélo au village pour acheter des cigarettes.

A son retour, il est immédiatement et violemment interpellé par les soldats allemands qui pensaient qu'il était aller prévenir les résistants de cette évasion. La maison, la grange et les dépendances sont entièrement fouillées.

Bien que les deux prisonniers confirment aux soldats allemands que M. BASQUE ignorait leur présence dans la grange ils sont tous trois conduits au camp de prisonniers de Germignan.

Plusieurs soldats restent sur place pour surveiller la maison.

Plus tard, M. BASQUE sera conduit à la prison du fort du Hâ. Son épouse ne pourra jamais le voir. Deux mois plus tard M. BASQUE et les 2 évadés sont conduits dans la grange pour y être jugés.

M.BASQUE reconnu innocent retrouve sa famille. Les deux prisonniers quant à eux retournent au camp de Germignan. Quelque temps après et pour une raison inconnue, leur chambrée soit 9 personnes sera fusillée au camp de Souge. A aucun moment M. BASQUE ou sa famille n'ont été maltraités par les allemands.

Les prisonniers qui parvenaient à s'évader empruntaient « le chemin des évadés » pour rejoindre les habitations. Ils demandaient des vêtements civils, rarement de la nourriture. Ensuite ils allaient se changer dans la cabane des résiniers, avenue du Foin, laissant sur place leurs tenues de prisonniers qui étaient par la suite récupérées par les habitants. Depuis deux années consécutives Mme Laure JOUART née BASQUE raconte cette histoire aux enfants des écoles primaires du Taillan-Médoc. A l'initiative de Messieurs RONDI et DURAND, 5 classes de CM2 ont découvert l'histoire de leur commune non pas dans les livres mais sur le terrain : rendez-vous devant la stèle inaugurée en 2016 sur l'ancien camp de prisonniers – direction le bois du Caire où M. DURAND explique aux enfants ses travaux de recherche sur ce camp qui ont permis la découverte d'objets qu'ils pourront découvrir plus tard, exposés à la médiathèque. Les classes ont ensuite emprunté « le chemin des évadés » pour se diriger vers la grange de Mme JOUART. Là une surprise les attendait : plusieurs membres du MVCG AQUITAINE en tenue d'époque : résistants - tirailleur marocain étaient présents avec deux véhicules de collecion : un véhicule civil une PEUGEOT 202 de 1938 et unvéhicule militaire américain une JEEP WILLYS. Quelques thèmes étaient abordés : la résistance française, les tenues portées, les armes, les véhicules, les femmes dans la résistance...... Une manière ludique et concrète de parler de notre histoire. Le MVCG AQUITAINE remercie Mme Laure JOUART et son mari pour leur accueil et pour avoir partagé cette histoire personnelle avec nous. Merci à M. JOUART pour nous avoir récité les poèmes appris en classe de CE1




0 vue
Président MVCG AQUITAINE Bruno Bouey - conception du site internet michèle gérard - reproduction interdite